Anne PÉNICAUD

1/ PRATIQUE DE LA SÉMIOTIQUE

On consultera ces ouvrages avec profit, pour les analyses figurative (discursive) et narrative. Attention, dans les présentations proposées ici : les plus anciennes (cf groupe d’Entrevernes) reflètent plutôt la sémiotique greimassienne, et les plus récentes (Giroud/Panier) la sémiotique figurative. Cependant ces modèles restent d’actualité : en effet, la sémiotique énonciative a repris les gestes narratif (Greimas) et figuratif (G/P), mais dans une perspective 3D :
* Louis Panier, « L’analyse sémiotique d’un texte », Revue Sémiotique & Bible n°81, mars 1996.
** JC Giroud, Louis Panier : Sémiotique (une pratique de lecture et d’analyse des textes biblique) – Cahier Evangile n° 59, 1987.
** Jean Calloud : Exercices pratiques de lecture sémiotique, Revue Sémiotique & Bible n°61, 62, 64, 65, 68, mars 1991- décembre 1992.
*** Groupe d’Entrevernes, « Analyse sémiotique des textes » (PUL, Lyon, 1979).
Haut de page

2/ LECTURE DE TEXTES BIBLIQUES

De nombreux textes bibliques ont été étudiés en sémiotique. Beaucoup de ces études sont rassemblées dans la revue « Sémiotique et Bible », revue publiée par le CADIR depuis 1975 (sommaire consultable sur le site : HYPERLINK « http://www.theologielyon.org » http://www.theologielyon.org, puis « publications ». Voici les références de certaines de ces lectures. Les articles parus dans S & B (ainsi que leur liste exhaustive) sont disponibles au centre de documentation CADIR, 12 rue Saint Exupéry, Lyon 2°. On y trouvera également des références bibliographiques plus complètes comportant aussi les analyses parues dans d’autres revues ou ouvrages. Voici quelques titres parmi d’autres :
ANCIEN TESTAMENT
* Jean-Yves Thériault, « L’Adam dans le jardin », Lecture de Genèse II & III, Revue Sémiotique & Bible n° 67 & 68, septembre et décembre 1992.
** Anne Fortin et Anne Pénicaud, « L’énonciation au service du Jugement de Salomon », Revue Sémiotique & Bible n° 107, septembre 2002.
*Anne Pénicaud, « L’interprétation des songes dans l’histoire de Joseph : Un modèle pour l’interprétation des textes », Revue Sémiotique & Bible n° 116, décembre 2004.
ÉVANGILES
* Jean Delorme, « Au risque de la parole – Lire les Évangiles », par Jean Delorme, éditions du Seuil, Paris, 1991. Lecture de divers textes.
* Alain Dagron, A l’épreuve des Evangiles, lecture de textes (années A, B, C), Bayard, Paris
* Anne Fortin, « Laisser parler la Parole (Mc, 2, 2) Une pratique réglée de lecture du texte biblique au service de la vie de l’Église », Revue Sémiotique & Bible n° 1157, septembre 2004.
** Jean Calloud & François Genuyt : lecture in extenso des Évangiles de Matthieu et de Jean.Publications du centre Thomas More et du Cadir, Lyon, 1985-1998.
** Jean Delorme : très nombreux articles sur l’Évangile de Marc (pour certains accessibles dans la revue Sémiotique et Bible ; pour les autres, consulter le centre de documentation du CADIR).
*** Louis Panier : La naissance du Fils de Dieu. Sémiotique et théologie discursive. Lecture de Luc I-II, collection « cogitatio fidei » n° 166, Paris, Cerf, 1991.
ACTES DES APÔTRES
* Jean Calloud, « Le chemin de Damas », Revue Sémiotique et Bible n° 37-38-40-42, janvier 1985-juin 1986.
* Louis Panier : « Pour lire les Actes des apôtres », Sémiotique et Bible n°28, 29, 30, 32, 33, 35, 36, 37, 39, 40, décembre 1983-décembre 1985.
** François Martin : Les Actes des apôtres, Éditions Profac-Cadir, Lyon, 2002.
EPÎTRES
* Louis Panier : « Les marques d’énonciation dans l’épître aux Galates – Essai d’organisation et d’interprétation », in Regards croisés sur l’épître aux Galates, ouvrage collectif publié sous la direction de J-P. Lémonon, Éditions Profac, Lyon, 2001.
* Anne Pénicaud, « Paul et l’autobiographie », in Regards croisés sur l’épître aux Galates, ouvrage collectif publié sous la direction de J-P. Lémonon, Éditions Profac, Lyon, 2001.
** Louis Panier : « Pour lire l’épître aux Galates », Sémiotique et Bible n° 42, 43, 44, 53, 54, 55, juin 1986-septembre 1989.
APOCALYPSE
** François Martin : L’Apocalypse, Éditions Profac-Cadir, Lyon, 2004.
ARTICLES DIVERS
*** Jean Calloud, « Le quatrième évangile », Revue Sémiotique & Bible n° 96, décembre 1999 : « Le témoignage de Jean (1 : n° 100, décembre 2000 & 2 : n°103, septembre 2001). « Jésus et ses disciples : la fonction christique », n° 109, mars 2003.
Haut de page

3/ LA PORTÉE THÉOLOGIQUE DE LA LECTURE SÉMIOTIQUE DE LA BIBLE

ARTICLES
* Jean Delorme, « La sémiotique littéraire interrogée par la Bible », Revue Sémiotique & Bible n° 102 & 103, juin et septembre 2001.
** Jean Delorme, article : « Sémiotique », in « Supplément au Dictionnaire de la Bible », supplément XII / 67, 314-317, Paris, Letouzey, 1992.
** François Martin, « Exégèse : Prospective impertinente », Revue Sémiotique & Bible n° 110, juin 2003.
** Jean Calloud, « Le texte à lire », dans « Le temps de la lecture », recueil d’hommages à Jean Delorme, collection « lectio divina » n°155, Cerf, Paris 1993.
** Anne Fortin et Anne Pénicaud, « Augustin lecteur des Écritures », Revue Sémiotique & Bible n° 104, déc 2001.
** Anne Fortin, « Lire le geste théologique des Écritures », Revue Sémiotique & Bible n° 105, mars 2002.
* Anne Fortin, « Laisser parler la Parole (Mc, 2, 2) Une pratique réglée de lecture du texte biblique au service de la vie de l’Église », Revue Sémiotique & Bible n° 1157, septembre 2004.
OUVRAGES DE THÉOLOGIE
** Anne Fortin, L’annonce de la Bonne nouvelle aux pauvres ; Médiaspaul, Montréal, 2005
*** François Martin : Pour une théologie de la lettre, l’inspiration des Écritures, collection « cogitatio fidei » n° 196, Cerf, Paris 1996.
*** Louis Panier : La naissance du Fils de Dieu. Sémiotique et théologie discursive. Lecture de Luc I-II, collection « cogitatio fidei » n° 166, Paris, Cerf, 1991.
Haut de page

4/ LES FONDEMENTS DE LA SÉMIOTIQUE

Les ouvrages mentionnés ci-dessous présentent la sémiotique greimassienne classique. Il n’en est pas moins bon d’en connaître l’existence, et – pour ceux qui veulent aller plus loin en sémiotique – de les lire.
**Joseph Courtès, Analyse sémiotique du Discours : de l’énoncé à l’énonciation, coll. « Linguistique », Hachette Supérieur, Hachette, Paris, 1991. (Cet ouvrage peut encore être acheté. Plus largement, on lira tous les ouvrages de J. Courtès disponibles en bibliothèque : ils constituent une présentation claire de la sémiotique greimassienne).
** Denis Bertrand, Précis de Sémiotique littéraire, coll. Fac/linguistique, Nathan Université, 2000. Panorama de la sémiotique non biblique contemporaine.
*** Anne Hénault, Les enjeux de la Sémiotique. Introduction à la sémiotique générale, PUF, 1979.
**** Algirdas-Julien Greimas et Joseph Courtés, « Sémiotique. Dictionnaire raisonné de la théorie du langage », Hachette Supérieur, édition revue par J. Courtés , Paris 1993. Ouvrage de référence de la sémiotique. De lecture difficile, mais passionnante quand on est « entré » dans le métalangage de Greimas.
**** Jacques Geninasca – On consultera aussi, dans une perspective d’approfondissement, les nombreux textes (articles et livres) de Jacques Geninasca concernant la sémiotique littéraire.
La littérature sémiotique n’est pas toujours évidente à lire. Les astérisques qui précèdent les titres correspondent au degré de facilité de leur lecture : (*) texte aisément accessible, (**) texte accessible, (***) texte qui demande une bonne connaissance de la théorie et du métalangage sémiotiques.