Référentiel de lecture

Lire la Bible en groupe

Cette lecture est d’abord une démarche et une pratique en groupe.
La lecture collective des textes rassemble les lecteurs et constitue le groupe.
Chaque membre a sa place de parole et d’écoute.
La lecture attentive du texte, à l’écoute de ce qu’en dit l’autre, fait se croiser les perceptions et mieux entrer dans le cœur du texte. Les silences individuels et collectifs y contribuent.

Une lecture de la Bible pour tous

Lire en groupe la Bible, c’est explorer un texte qui parle et touche les femmes et les hommes d’aujourd’hui, quels que soient les motivations ou les parcours de chacun.
Pour beaucoup de lecteurs, la Bible est un texte inspiré et les Écritures sont la trace de la Parole de Dieu. Cette lecture est pour eux une démarche de foi.
Pour d’autres, cette démarche est une quête spirituelle, intellectuelle ou culturelle.

Une lecture, parcours dans un texte

Cette lecture, guidée par une approche sémiotique, est comparable à la visite d’un monument, à la contemplation d’un vitrail, d’un tableau, ou à l’interprétation d’une partition musicale. De toutes ces images, empruntées à l’art ou à l’architecture, il est possible de retenir que la lecture est à comprendre comme un parcours dans un texte.
Cette lecture engage donc à voir le texte autrement que comme une description de la réalité.

Une lecture détaillée du texte

Il s’agit de lire dans sa continuité tout le texte et rien que le texte. Celui-ci fournit tous les indices nécessaires à sa lecture, rendant les connaissances historiques ou culturelles secondaires.
Notre manière de lire ensemble suit la progression du texte, encourageant l’observation et l’attention aux détails. Lecture patiente, attentive à suivre ces différents fils qui tissent le texte : des acteurs, placés dans des espaces et des temps, mis dans des situations, accomplissant des actes, tenant des propos (Qui parle, à qui et comment ? Qui entend et avec quel effet ?).
Le texte est lu en utilisant des outils accessibles à tous, permettant de repérer non seulement ce qu’il semble dire, mais surtout comment il le dit ou comment ce qui est dit se trouve « mis en discours » lisible et cohérent (identifier les scènes qui le composent, observer et lire leur organisation).

Une lecture interrogeant nos représentations

Œuvrant par lui-même et partageant avec d’autres les découvertes et les interrogations, chaque lecteur est invité en permanence à dépasser ses à priori et à élargir ses perceptions.
Ceci suppose de se laisser déloger d’une interprétation préalable, de se défaire des schémas explicatifs, des références et connaissances antérieures. Cette lecture remet en cause nos constructions préétablies et fait émerger de nouvelles résonances individuelles et collectives.
Le temps est en effet une donnée essentielle du processus de lecture. Il faut accepter de ne pas être pressé, de ne pas comprendre, de ne pas interpréter trop vite. Ainsi le temps va parfaire notre acte de lecture.

Une lecture ouverte

Le texte ouvre à chacun de nouvelles perspectives. Par cette lecture attentive et collective, il résonne et il parle en chacun des lecteurs, comme il a déjà parlé à beaucoup d’autres auparavant.
La lecture commune ne cherche pas à dégager un unique message ou le sens du texte. Rassemblés par le texte, les lecteurs cheminent de concert le temps de la lecture, compagnons actifs d’une expérience particulière qui se prolonge ensuite en chacun.

Une expérience de vie

La lecture de la Bible en groupe rejoint chaque lecteur dans sa vie. Il peut en être bouleversé. Cette transformation appelle au témoignage et donne envie d’inviter d’autres, à partager cette expérience.

Référentiel de lecture du réseau Bible et Lecture – version 2013